Accueil > Dossiers > Aménagements > Tramways / téléporté > Tram T1 : où passent les vélos ?

Tram T1 : où passent les vélos ?

jeudi 18 novembre 2010, par Sebastien Bosvieux

On ne peut que se réjouir du retour du tramway. Après sa disparition pour cause d’hégémonie automobile dans les années 60, on espère la fin de cette domination à travers la réapparition des rails.
Toutefois, si tramway rime avec rééquilibrage du partage de l’espace public, si la voiture voit sa place diminuer en général le long du tracé, le vélo est souvent oublié.

Il suffit de pédaler le long du parcours pour se rendre compte de l’absence d’un itinéraire continu, rapide, confortable et sûr.
Seuls 60% du parcours possèdent de réels aménagements. Le reste est constitué parfois de voies mixtes (tram+voiture+vélo) sinon l’on hésite entre la chaussée étroite (dépassement impossible) ou le trottoir. A Blagnac une piste a même été supprimée sur près d’un kilomètre.

Quant aux aménagements existants, ils traversent trop souvent les rails et les voies, le parcours est souvent peu lisible et inconfortable (mobilier au milieu de la piste, traversées non aménagées, jalonnement rare...).

Les supports vélos sont très rares voire inexistants ce jour le long du tracé et surtout aux abords des stations.

Si rouler à vélo le long du parcours n’est pas évident, prendre son vélo dans le tram ne semble pas aujourd’hui clairement autorisé. Pourtant des villes comme Strasbourg ou plus près Bordeaux et Montpellier l’autorisent, aux heures creuses et dans le dernier wagon.

Afin que les élus se rendent compte de ces lacunes et expliquent leur point de vue sur l’approche vélo, l’ABAVE de Blagnac et l’Association Vélo Toulouse invitent MM. Cohen (Toulouse, Grand Toulouse et Tisseo), Keller (Blagnac), Carreiras (Smat) et Goirand (Toulouse) mercredi 24 Novembre 2010 12h à pédaler 3 kms entre les stations Arènes Romaines et Odyssud Ritouret.

Ci-joint :
- un document de synthèse sur la ligne T1 et le vélo

tram-t1-velo


- communiqué de presse

Communiqué de presse

Quelques illustrations :

Avenue de Grande Bretagne, guidons larges non conseillés. Le confort n’est pas la principale caractéristique de cet aménagement
Avenue des Arènes Romaines, fini la sécurité, retour dans le monde automobile !
Avenue des Arènes Romaines, côté rond-point Jean Maga, le trottoir devient cyclable de chaque côté, donc théoriquement interdit aux piétons...
Rond-point Jean Maga, 2 voies dont 2 pour les voitures. L’absence d’aménagement cyclable constitue assurément un point noir sur cet échangeur de la rocade.
Route de Grenade, du stationnement (peu utilisé) de chaque côté est préféré à la sécurité des cyclistes.
Cette traversée permet aux cyclistes de rester sur leur vélos mais ils doivent en descendre s’ils veulent continuer sur le trottoir. Peu confortable et pas logique.
Pas d’aménagements cyclables, le cycliste a ici 2 solutions :
- rouler à vélo sur une chaussée de 3 m de large, cernée de bordures, où tout dépassement est impossible
- continuer à pied sur le trottoir, ce qui est plutôt pénalisant dans un cadre utilitaire.
Terminus, tous les cyclistes descendent de machine !!
Version imprimable de cet article Version imprimable

Adhérez !

Accédez à la page ici

Archives

Par ici