Accueil > Archives > Actualités > L’actu du moment > Résultats de l’enquête sur les chicanes

Résultats de l’enquête sur les chicanes

Les résultats complets de l’enquête menée au printemps 2012 sur les chicanes à supprimer

Depuis plusieurs années, le Grand Toulouse poursuit une politique de mise en place de chicanes sur les pistes cyclables. Malheureusement, ces chicanes ne favorisent pas la pratique du vélo, rendent les pistes cyclables inconfortables, voire dangereuses, et sont de plus totalement inutiles. Pour ces raisons, l’Association Vélo est opposée à la pose de chicanes sur les pistes cyclables, et demande le retrait de celles-ci.
Au printemps dernier, nous avions lancé une grande campagne de recensement des chicanes à retirer en priorité. Cette campagne nous a permis de recenser 38 chicanes sur l’agglomération Toulousaine dont nous demandons le retrait total et définitif.

Parmi celles-ci, cinq zones ont été identifiées comme prioritaires car situées sur des axes très fréquentés empruntés quotidiennement par des centaines de cyclistes :



1- Le canal du midi et ses six chicanes placées aux accès sous les ponts
2- La digue Garonne rive gauche, quartier croix de Pierre : quatre chicanes placées en pleine section de la piste, et une chicane double au bout de la rue de la Digue
3- La digue Garonne Nord, autour du pont de la rocade : quatre chicanes dont certaines très dangereuses en descentes. Elles sont toutes pivotantes et peuvent être enlevées en quelques minutes
4- L’entrée sud du CNES, à proximité du canal du midi : deux chicanes très serrées placées pour préserver la priorité aux voitures
5- La piste cyclable desservant la zone Basso Cambo, dans les Pradettes, à proximité de Météo France, avec ses deux chicanes serrées placées sur une piste non éclairée

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces résultats sur la carte interactive ci-dessous, en sélectionnant "Acceder au formulaire", puis, lorsque vous êtes sur la carte, en choisissant "Chicanes campagne"


Nous demandons aujourd’hui à Toulouse Métropole de mettre en place un plan d’action pour supprimer ces 38 chicanes
, en commençant par celles qui sont prioritaires. Cette première liste est susceptible d’être allongée au fur et mesure des remontées faites par les cyclistes.

Acceder au formulaire



Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le samedi 29 septembre 2012, par Florian Jutisz

Adhérez !

Accédez à la page ici

Archives

Par ici