Accueil > Archives > Actualités > L’actu du moment > Marché Victor Hugo : une solution moins chère et plus rapide

Marché Victor Hugo : une solution moins chère et plus rapide

dimanche 28 septembre 2014

Et si on changeait de paradigme ?

La mairie de Toulouse souhaite lancer un projet de renouveau ambitieux pour le marché Victor Hugo. Parmi les options envisagées, la démolition totale du parking aérien. L’idée est très séduisante car c’est l’occasion de remplacer cet ouvrage hideux par une belle esplanade piétonne entourant une nouvelle halle marchande. Rappelons qu’il existait une halle Baltard qui a été sacrifiée pour la construction de l’actuel parking en 1959. Ce fut le premier parc de stationnement payant de Toulouse, symbole d’une époque où la ville devait s’adapter à la voiture.

Malheureusement, les projets évoqués prévoient la reconstruction d’un parking souterrain, ce qui entraînerait une durée de travaux de près de trois ans, risquant de faire renoncer les commerçants. Il est donc étonnant qu’une option de bon sens n’ai pas été envisagée : ne pas reconstruire de parking mais simplement un nouveau marché avec embellissement de la place.

La fréquentation des parcs de stationnement en ouvrage est en chute libre depuis plusieurs années au centre ville, les Toulousains ne venant plus en ville en voiture mais à pied, à vélo ou en transports en commun. De plus, pour la clientèle souhaitant malgré tout venir en voiture, deux parkings sont situés à 200 m de Victor Hugo : Jeanne d’arc et Jean Jaurès. Le marché Cristal fonctionne très bien sans parking associé !

Cette solution a l’avantage indéniable de diminuer considérablement les coûts et le temps des travaux, rendant ceux-ci nettement plus supportables pour les commerçants. Elle contribue à un hyper centre apaisé où la diminution de la place de la voiture rend les déplacements à pied et à vélo plus sécurisés et plus agréables et elle s’inscrit complètement dans l’esprit du projet Busquets (réaménagement des espaces publics du centre-ville de Toulouse).

Alors, chiche, on change de paradigme ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Adhérez !

Accédez à la page ici

Archives

Par ici